hotel_lambiotte-oldext

L’Ambassadeur du Japon en France recevait il y a quelques jours, dans sa résidence privée de Neuilly-sur-Seine, la première réunion de l’Association Française des Amateurs de Saké à laquelle L’Air de Vivre était convié. Cette toute nouvelle association est une initiative de Toshiro Kuroda, passionné par les produits de son Japon natal et sakéologue confirmé.

Dans le cadre grandiose de l'Hôtel Lambiotte, classé aux Monuments Historiques pour ses formes géométriques simples représentatives des années 30, était réunie la fine fleur des producteurs de saké venus spécialement du Japon pour une dégustation exceptionnelle !

 

Le saké est au Japon ce que le vin est à la France!

80% des Français assimilent le saké à l’eau-de-vie chinoise servie en fin de repas dans un petit gobelet à double fond. Or cela n’est rien ! Le saké, c’est la plus belle combinaison possible entre une eau pure, un riz noble et le savoir-faire du maître brasseur, tout comme le sont le vin et la bière. Il n’y a pas d’arômes ajoutés, pas de conservateur, pas de sucres ajoutés, seulement de l’eau et du riz.

Le saké est léger, aérien, élégant, subtil. Il titre entre 10 et 16° en alcool et se boit principalement frais voire frappé. Il est idéal et parfait à l’apéritif ou en accompagnement de cuisines fines à la façon de grands vins blancs. Il accompagne d’ailleurs très bien la cuisine française dans laquelle on peut l’utiliser comme ingrédient pour certains plats.

Fruit d’un processus de fabrication assez complexe, la diversité des sakés est surprenante, et il existe une multitude de couleurs, d’arômes et de saveurs.

 

Notre coup de cœur : la cuvée Yussura de Sudo Honke, un voyage à travers les quatre saisons !

Fondée en 1141, la Maison Sudo Honke est la plus ancienne productrice de saké au Japon. Le Président actuel,  venu nous faire déguster ses sakés, représente la 55ème génération à la tête de l’entreprise familiale. Sa philosophie est simple : “le saké est obtenu à partir du riz. Un bon riz grandit sur un bon sol. Et un bon sol se nourrit d’une eau pure et de grande qualité. La protection de notre environnement est essentielle pour l’eau. Ce qui fera par la suite d’excellents sakés." Pour préserver l’excellence de ses sakés, la Maison Sudo Honke produit uniquement 144 hectolitres de saké par an d’octobre à avril.

La cuvée Yussura est un saké non pasteurisé. Sa belle épaisseur promet une certaine longueur en bouche.  Au nez, le parfum est d’abord végétal avec de légers et volatils effluves de fleurs blanches. Le souvenir d’un champ au printemps disparaît très vite pour nous emmener d’un pas assuré vers l’orangeraie voisine. Le printemps passé, l’été est déjà là en offrant ses fruits bien mûrs. En bouche, ce saké offre une attaque très sèche et rafraîchissante. L’été s’évanouit et l’automne nous livre ses arômes de noisette. Au final, on retrouve des fragrances de sous-bois humides et de mousse pour nous dire que ce saké contient également l’esprit d’une forêt hivernale.

Bref, apprécier un saké, c’est avant tout s’imprégner d’une terre, d’une rivière, d’une montagne. Se laisser pénétrer par ces lieux, leurs habitants, leurs gestes et tous ces minuscules mais essentiels évènements qui contribuent à la naissance d’un vin de riz. "Les plus beaux voyages sont immobile" disait Saint-Laurent…

 

sake-1to5

 

Pour plus d’informations:

Sudo Honke :

info@sudohonke.co.jp

Web: www.sudohonke.co.jp