2013-blues-cognac-passion

Depuis vingt ans, artistes de renom et talents de demain se croisent sur les espaces scéniques pittoresques du festival Cognac Blues Passions. A chaque coin de rue, 6 jours et 6 nuits durant, toute la ville de Cognac vit au rythme d’une grande fête musicale aux vibrations puissantes et envoûtantes.

Le festival cognaçais, qui s’est ouvert mardi 2 juillet dernier, s'est imposé, note après note, dans le paysage culturel français. De Ray Charles à Moby, de B.B King à Massive Attack en passant par Joe Cocker, Sting ou encore Charlie Winston, le mélange de stars et d'authentiques bluesmen a séduit un  public tous les ans plus nombreux.

Cette année encore un plateau exceptionnel taille sa part aux anges de la célèbre cité des eaux-de-vie : Asaf Avidan, Beth Hart, Ben Harper ou encore Sinead O'Connor sont présents à Cognac Blues Passions.

Un succès que Cognac Blues Passions doit certainement à sa programmation équilibrée entre artistes confirmés et pépites en devenir, et tout cela  sous le haut patronage des grandes Maisons de cognac (Hennessy, Martell, Remy Martin et Courvoisier)! On y boit du cognac, on y parle business, on danse, on tangue, et on découvre…

Charly & the Wagabonds: une voix, une présence, un univers puissant !

Charly and Wagabonds (533x800)

Charly & the Wagabonds, c’est LA découverte musicale de L’Air de Vivre pendant ce festival 2013. Le groupe a pris possession de la place du Marché et y fusionnent tous les soirs rock, blues et poésie avec une intuition déconcertante pour nous livrer un rock tendre aux influences seventies.

Charly, ex-chanteuse des Moriarty, révèle de sa voix singulière et éraflée son âme écorchée vive et nomade et nous fait voyager bien au-delà du rêve. Emportés par son souffle, les Wagabonds s’envolent, demi-soupir, blanches, noires, croches, doubles-croches, triples, triples, triples… Silence.

Le blues de Charly atteint sa cible, cette petite corde sensible, nichée on ne sait où, quelque part entre le cœur et l’âme. Musique de l’âme, donc, mais aussi de larmes et de l’arme qui ne cesse de se chercher, d’espoir en désespérance. Dans la bande son d’un quotidien, qu’on voudrait souvent différent, Charly s’y entend à merveille, pour croiser la route de nos réalités, évoquant ici la misère des continents, les amours désenchantées, les solitudes, et là encore, les regards qui se noient dans des promesses impossibles. Mais, d’un break de guitare rageur, ses Wagabonds savent aussi TOUT nous faire oublier…

Alors, qu'il est doux, en ces temps incertains, d’aller faire le plein de blues à Cognac !