dfeea7e27ea3a6497b9806b689396430

J’ai une tendresse particulière pour ce moment de l’année, lorsque le grand bal des vacances d'été entre en piste et que l’on abandonne nos codes et nos manières au vestiaire.

Avec pour décors sa kyrielle d'activités placées sous le signe du divertissement, du plaisir facile et du délassement, l’été ne marchande pas ses efforts pour nous inviter à l'évasion des sens et de l'esprit. Que l’on décide de lâcher les brides du quotidien à domicile ou en terre lointaine, il ne nous faut pas tout un débat pour laisser libre court à notre imagination en certaines circonstances estivales a priori anodines...

Prendre de la hauteur, s'élever dans les airs et atteindre le 7ème ciel sans la métaphore, le temps d'une partie de jambes en l'air en uniforme. Tel semble se dessiner le scénario du premier fantasme des hommes cet été. « Toujours apprêtée, accédant aux demandes tout en s'assurant du bien-être et de la sécurité, l'hôtesse de l'air monte en flèche dans la grammaire érotique des hommes en cette période de vacances.» précise Anne-Sophie Duthion, porte-parole de Gleeden.

Désireuses de lâcher prise entre les mains d'un véritable coach, près d’un tiers des femmes pourrait dormir un peu plus tard quant à elles pour un cours très particulier avec le maître-nageur, conjuguant physique athlétique et qualités pédagogiques. Du vestiaire aux coulisses il n'y aurait qu'un pas... La seconde place de ce podium féminin des fantasmes de l'été touchant à la corde sensible de la créativité et du goût : plus d'une femme interrogée sur quatre verrait ses sens affolés pour quelques notes de guitare…

Bref, cet été il ne suffira que d’un regard pour que tout s’allume en un soir !

 

* Sondage Gleeden réalisé en ligne du 22 au 29 juin 2013 sur un échantillon de 3709 Français, Belges, Suisses (1861 femmes et 1848 hommes) âgés de 24 à 59 ans.