Sycomore

Dans les grandes histoires de séduction, il faut toujours se méfier de celui qu’on n’attend pas. Les vents tournent souvent à l’avantage de celui qui a été dédaigné ou écarté injustement. Et l’on pourrait très bien passer à côté de Sycomore de Chanel si l’on s’en tenait à l’idée préconçue, un peu trop Cologne, du vétiver maintes fois croisé.

Un coup de foudre tombe souvent sans crier gare. Et c’est ce qui arrive avec Sycomore. Là, le vétiver d’Haïti impose ses multiples facettes et son admirable complexité olfactive : balsamique et terreux, chaud et enveloppant, radical et infiniment subtil.

Pourquoi mettre à nu, devant tout le monde, quelque chose que l’on aime à la folie ? Plutôt que de lui infliger un strip-tease indécent, procédons à un effeuillement en toute intimité. Il est certain qu’au départ il y a un brin de pamplemousse pour donner une rapide sensation de frais. Puis, on rentre très vite dans le cœur du sujet, un vétiver qui copule ardemment avec une pointe de santal pour en ajouter au mystère sacré. Il est très difficile de savoir ce qui se passe vraiment en dessous. Il n’y pas de fumée sans feu… Et justement, serait-ce une pointe d’encens qui annoncerait des promesses inavouables ou n’est-ce encore qu’une prouesse méconnue d’un vétiver hors norme ? Originaire d’Inde et d’Indonésie, cette note star est aussi un clin d’œil aux paravents de laque chinois qui tapissaient l’appartement de Mademoiselle Chanel et qui la faisaient, dit-on « défaillir de plaisir.

Sycomore fait partie des Exclusifs de Chanel. Avec le talent qu’on lui connaît, Jacques Polge (le parfumeur Maison) a dessiné une collection parfaite, originale, bien tournée, chic, élégante, sensible, composée avec des matières premières d’un faste sans égal. L’excellence est palpable de bout en bout. Chiffres fétiches, adresses mythiques, moment de vie de Gabrielle Chanel, chaque expression olfactive rend un vibrant hommage à l’œuvre et au destin de l’éternelle Mademoiselle.

Gabrielle Chanel

Le nom de Sycomore est en lui-même une curiosité. Autant les autres Exclusifs balisent de près le territoire intime de Gabrielle Chanel (Cuir de Russie, N°22, N°18, Coromandel, 31 Rue Cambon, La Pausa, Bel Respiro), autant Sycomore n’évoque pas quelque chose de particulier. Cet arbre aurait-il une odeur? Non. L’idée provient d’une ébauche que Mademoiselle avait imaginée et qu’elle avait baptisé Sycomore. En 1930, Mademoiselle en rêvait déjà. Un parfum de bois qui s'impose simplement, "sans chichi" ni timidité, mais qui installerait, pour longtemps, son mystère. Elle créa le flacon à épaules tombantes et petite tête ronde, abrité d'un étui de bois clair, et elle l'appela Sycomore.

Sycomore, c’est une force hiératique à l’image de Gabrielle Chanel, tenace dans sa conviction de démoder ce qui ne lui convient pas. Son parfum enveloppe la peau d’une chaleur subtile. Une sécheresse aristocratique qui se ressent dans la simplicité absolue de sa ligne.

Certains trouveront peut-être Sycomore un brin classique : il l'est, sans aucune hésitation ! Compagnon idéal de l'indémodable chemise blanche, Sycomore joue quasiment sur une seule octave, sans se laisser embarquer plus loin que nécessaire, sans chercher d'effet superflu. Il repose sur la préciosité de ses ingrédients et donne à chacun le loisir de se développer avec ampleur et cohérence. Il résulte de ce travail une impression magnifique, un parfum d'une classe inouïe qui donne à celui ou celle qui le porte l'élégance souple et facile signant le luxe véritable, un luxe très Chanel. Un chef d'œuvre en somme !

 

Eau de Toilette Sycomore Les Exclusifs de Chanel, 200 ml, 190 €.