écrit pour la RVI (www.larvi.com)

 

Experimental Cocktail Club

Célébrités et marques d’alcool font souvent bon ménage lorsque cela ne se termine pas en rehab ! Les stars du rap s’inspirent largement de grands noms de spiritueux dans leurs chansons et leurs vidéos clips. Quand Busta Rhymes et P Diddy ont sorti “Pass the Courvoisier” en 2002, les ventes de ce cognac ont augmenté de 19% ! Et cette tendance perdure avec récemment la signature du rapper Nas par Hennessy en 2013.

Pour autant, les chanteurs et les acteurs de cinéma ne seront pas les seules stars pour le Festival de Cannes, loin de là. « Venue des pays anglo-saxons et principalement des Etats-Unis, la vague cocktail déferle en France depuis 5 ans » confesse Thierry Daniel, fondateur du Salon Cocktail Spirit qui aura lieu les 1er et 2 juin prochains. Aux côtés des figurant habituels tels que les mojitos, gin tonic, tequila sunrise, margarita, punch, Spritz, Cuba libre, rhum arrangé ou Sex on the beach, les barmen sont désormais des experts pour créer ou réactualiser cocktails oubliés et alcools délaissés (« le vintage revival » selon Thierry Daniel): les liqueurs traditionnelles comme la chartreuse, le curaçao et la crème de violette ont été ressuscitées dans les cocktails modernes.

Côté palmarès 2014, la bière est devenue l’ingrédient de base de plusieurs cocktails. Mais pas n’importe laquelle ! La « Hot Ginger Beer » de Luscombes, propriété du groupe Marussia Beverages, est l’étoile montante des bartenders les plus en vue de la Capitale. Lavande, cardamome et thé sont déjà bien en vogue, mais des ingrédients plus inusités comme les piments chili, la fumée ou le bois servent maintenant à faire des infusions. La grande révolution vient des cocktails solides. On va donc désormais manger du mojito et du sex on the beach ! Avec en prime, des glaçons aromatisés, et vous aurez tout bon !

KelpiesJulep-Cocktail ECC 2

Le mojito, boisson à base de rhum et de menthe, est le cocktail le plus demandé dans les bars et les restaurants français, selon une étude de la société Nielsen. Près d'un tiers (28%) des consommateurs de cocktails boivent du mojito, un score désormais équivalent à celui du classique kir, indique l'étude CGA-Nielsen réalisée auprès de plus de 2.500 établissements et 1.000 Français âgés de 18 à 60 ans. « Le mojito est tellement populaire qu'il devient presque une catégorie de boissons à part entière », commente Benjamin Kuentz, responsable France de CGA-Nielsen. Sur la Croisette, lorsque l’on a pour fond d’écran la Méditerranée, ce chiffre monte même jusqu’à 70% des cocktails demandés nous confie Olivier Blanchard, Chef Barman de l’emblématique palace Le Martinez.

Outre l'engouement pour le mojito, l'étude note la démocratisation et la pérennisation de la consommation de cocktails en général : 3 français sur 4 en consomment et notamment les jeunes. Le cocktail est « sorti des hôtels 4-5 étoiles auxquels on avait l'habitude de l'associer un peu trop systématiquement », estime l'étude. Pour Thierry Daniel, la tendance des bars à cocktails de type « speak easy » apparue en 2007 est derrière nous. Aujourd’hui, le cocktail s’inscrit plus largement dans la restauration, les brasseries et les lieux plus conviviaux, plus festifs, plus hybrides en somme. « Le dynamisme des ouvertures de bars à cocktails dans les grandes villes a certainement servi d'appel d'air pour le reste de la profession », note M. Kuentz. D’ailleurs, « pour la France, les bars à cocktails sont devenus une cible prioritaire », comme l’indique Marc Torterat, Directeur Marketing du groupe Marussia, représentant 30 à 40 % du Chiffre d’Affaires du groupe.

Audrey Bruisson, Responsable Marketing des Rhums Clément fait le constat suivant : « Les cocktails sont plus que jamais plébiscités par les consommateurs du monde entier et la France n’échappe pas à cette tendance qui stimule les ventes des grandes marques internationales de spiritueux.» La marque martiniquaise a donc confié à 2 barmen de renom (Marc Jean - Chef Barman de l’hôtel Normandie - Deauville et Max Messier - United States Bartenders’ Guild – New York) la lourde tâche de revisiter le traditionnel Ti’Punch martiniquais et de le décliner en 7 versions « long drink ». Ti’Punch Passion, Ti’Punch Mangue, Ti’Punch Gingembre… Pour accompagner cette nouvelle dynamique, les Rhums Clément ont créé une gamme spéciale cocktails composée de 3 références à 40% particulièrement adaptées à l’univers de la « mixologie » : Rhum agricole Blanc « Première Canne », Rhum agricole Vieux « Select Barrel » et liqueur d’orange « Créole Shrubb ». Pour Grégoire Gueden, Directeur Général Délégué des Rhums Clément, « cette nouvelle dynamique va permettre de recruter de nouveaux consommateurs sans cannibaliser les ventes de la gamme prestige (VSOP, XO…) ». Cette nouvelle stratégie sera déployée dès cet été sur les 10 marchés prioritaires (France, USA, Espagne, Italie, Chine…) puis sera étendue à l’ensemble des pays où les Rhums Clément sont présents (65 pays).

Les fabricants aussi montent les marches de Cannes

Cannes 2014 - DP La Chambre Noire

Vodkas de luxe, scotchs et whiskys en édition limitée, tequilas extra anejo et rhums âgés sont de plus en plus utilisés pour créer des cocktails hors de l’ordinaire dans les bars les plus courus. On se souvient de Cointreau qui avait lancé en grande pompe le « Cointreaupolitan caviar », des perles irisées renfermant du Cointreau faites pour accompagner le cocktail Cointreaupolitan, composé de jus de canneberge, de citron et bien sûr de Cointreau.

Cette année encore, la vodka Belvedere imagine, au 1er étage de l’hôtel J.W. Marriott de Cannes, un espace fait de rencontres entre créatifs de tous genres, sur fond de photo-shoots décalés, de soirées exclusives et de cocktails Belvedere. Univers hétéroclite repensé à chaque édition, le bar de LA CHAMBRE NOIRE est dédié à l’art de la Mixologie. Le fil conducteur des cocktails Belvedere est de proposer des expériences gustatives inédites, surprenantes  et  toujours  délicieuses. Mot d’ordre de cette édition 2014 : Pimp my cocktail ! A la demande, les mixologues revisitent de manière audacieuse les cocktails emblématiques Collins, "PIMP MY COCKTAIL !" Sour ou Gimlet. Le deal : provoquer la rencontre Brooklyn/Cannes en personnalisant son drink avec des ingrédients purement américains (pickles, strawberry cupcake, blue- berry muffin, apple and cinnamon pie, key lime, bacon). Une immersion américaine en terres cannoises !

Grey Goose, quant à elle, crée le bar le plus iconoclaste de la Croisette pour cette 67ème édition, ’’LA BOULANGERIE BLEUE’’ détournant le décor d’une boulangerie au cœur des Jardins du Grand Hôtel. Alliant un décor inattendu, une programmation surprenante et des cocktails exclusifs, Grey Goose marquera la quinzaine cannoise de moments résolument décalés, élégants et généreux. Ce concept fait écho aux intrinsèques de la marque : le blé tendre d’hiver et l’eau pure de Gensac-La-Pallue, et offrira à ses invités une expérience innovante et raffinée.

Bar L’Amiral de l’Hôtel Martinez

Chaque année, des dizaines de stars du monde entier y logent ou s'y retrouvent durant cet événement international autour de son célèbre cocktail baptisé pour l’occasion « Palme d’Or » (à base de Martini rosé, de Malibu, de grenadine, d’ananas et de tonic), jusqu'à sa plage privée qui est prise d'assaut par le studio de télévision de Canal+. Les barmen y sont de véritables virtuoses du cocktail et réalisent sous les yeux des clients tous les mélanges imaginables. La carte des cocktails fait d’ailleurs à présent l’objet de toutes les attentions et est renouvelée quasiment chaque année. Des cocktails éphémères voient régulièrement le jour suivant les évènements. Pour le festival, Chivas et Perrier Jouët investissent les lieux. Il faut dire que les grandes marques d’alcool choient particulièrement cet établissement en offrant chaque mois une formation à leurs produits.

Le Bar Galerie du Fouquet's, que vous trouverez à l'Hôtel Majestic Barrière, n'a rien à lui envier. La carte des cocktails est interminable et le bar s'offre même le luxe de proposer des dizaines de boissons inventées par leurs soins ! Des cocktails en hommage aux grandes marques de luxe, mais aussi accordés aux saisons comme le Spring Kiss pour le printemps, à la liqueur de melon, au Martini Rosato et au Schweppes !